Avec le retour des beaux jours, tout le monde a pu constater que les pique-niqueur-fêtards du soir, en plus d'une pollution sonore, sont générateurs d'une pollution urinaire. Ce qui est inadmissible, mais peut s'expliquer par le fait que - sur la partie la plus fréquentée du Canal - il n'existe qu'une seule sanisette JC Decaux, au Niveau du 79 Quai de Valmy, et qui ferme à une certaine heure.

Vu ce que boivent les pique-niqueurs, c'est très largement insuffisant. Demandons à la Mairie d'en implanter d'autres et de les laisser ouvertes toute la nuit.

Une anecdote urinaire :

Hier à partir de 23h, un groupe était installé pour boire en face du 88 Jemmapes. Beaucoup de liquide et bien sûr beaucoup de pauses-pipi sous le porche du garage du 86 (en retrait). J'ai appelé la Police du 10° (01 53 19 43 55 - n'hésitez pas à les appeler à répétition) à 0h02. Une voiture est arrivée à 0h32 et est restée jusqu'à 1h15. Vérification de papiers, verbalisations, etc. Un bon point pour eux.

Faites de même quand vous constatez une consomamtion d'alcool en réunion, de la musique non autorisée, du tapage nocturne ou des pisseurs publics en action (ce qui peut aussi être assimilé à une exhibition sur la voie publique et/ou à une violation de domicile).